Ethers, 2010
Bouteilles, éther
Dimensions variables

Le plus lourd que l'air, 2010
Elastiques, crochets
Dimensions variables

Vanishing points, 2010
Impressions jet d'encre sur papier
40 X 50 cm

La sonatedes spectres, 2010
Vidéoprojection
Dimensions variables


 

A première vue, l'oeuvre d'Isabelle Giovacchini semble insaisissable. Protéiforme, multisupport, décalé et singulier, jouant du langage comme d'une image ou des images comme un langage, alternant le sérieux de la référence avec l'humour et la dérision, son travail se joue constamment des codes de lecture traditionnels. Alors même que sa démarche semble se présenter au spectateur dans la continuité de l'art dit conceptuel, c'est pourtant tout autre chose qu'il s'agit. Peut-être même est-ce tout l'inverse qui est en jeu, une tentative désespérée et louable d'en finir avec le discours en art pour réinvestir un certain espace du sensible.

www.isabellegiovacchini.com